Présentation

Le choix d’une utilisation accrue des matériaux composites dans le domaine aéronautique, spatial, civil impose une évolution importante des procédés d’usinage. A titre d’exemple dans le futur avion A350 XWB (Xtra Wide-Body), le taux massique de matériau composite prévu sera de l’ordre de 53 %. Dans un avion commercial, ces matériaux composites sont répartis dans différentes configurations de panneaux comme des panneaux stratifiés de type CFRP/CFRP, de type CFRP/aluminium, CFRP/titane ... Le caractère anisotrope et hautement abrasif des renforts associé à l’hétérogénéité des structures composites rendent leur usinabilité délicate. Les problèmes majeurs rencontrés lors de l’usinage d’un matériau composite fibres longues sont le délaminage, l’arrachement des fibres, la dégradation thermique et mécanique de la résine... Ces problèmes s’accentuent lors de l’usinage d’un empilement multi-matériaux (érosion endommagement de la partie composite par les copeaux métalliques) ...

L'objectif de cette journée est de discuter :

  • des avancées dans le domaine des outils de coupe dédiés à l’usinage des matériaux composites et des multi-matériaux dans le domaine du perçage, du fraisage et du détourage … ;
  • des différentes méthodes et techniques utilisées pour l’optimisation des paramètres de coupe comme le couple « outil matière », les plans d’expérience… ;
  • des différentes approches numériques utilisées pour traduire la physique de l’enlèvement matière dans les composite ou les empilements multi-matériaux ;
  • de l’impact des défauts d’usinage sur le comportement mécanique des plaques usinées ;
  • de l’influence des procédés d’usinage et des procédés de fabrication des composites sur la qualité de l’usinage ;
  • des différents critères employés dans l’industrie pour qualifier la qualité d’un usinage d’une pièce composite (rugosité, délaminage …) ou d’un empilement multi-matériaux.